Menu icoMenu232White icoCross32White
<
>

CARIB'OPERA 2018 : La Flûte enchantée de Mozart une Co-production CARIB'OPERA et L'ARTCHIPEL, Scène nationale de la Guadeloupe

LE 5 MAI 2018  À 20H00 À L'ARTCHIPEL, SCÈNE NATIONALE DE LA GUADELOUPE

LE 8 MAI 2018  À 17H00 AU HALL DES SPORTS PAUL CHONCHON DE POINTE À PITRE

Le Jeune Choeur de Guadeloupe

Pour la première fois en Guadeloupe un choeur de jeunes chanteurs à été formé pour figurer dans une production d'opéra portée par des professionnels du spectacle.

Le résultat à dépassé nos espérances et ce jeune choeur est promis à un bel avenir sur notre Ile de Guadeloupe.

 

Suivez sur Facebook et Instagram  leur progression.

 

La flûte enchantée (Die Zauberflöte).

Dernière œuvre de Mozart, c'est un opéra en deux actes, présenté la première fois le 30 septembre 1791 dans un théâtre de Vienne. Il compose cet opéra à la demande de son ami Emanuel Schikaneder, qui en avait écrit les paroles. L'opéra se compose d'une ouverture et deux actes, respectivement de 8 et 13 numéros. Il s'agit d'un opéra comique en langue allemande (un singspiele) destiné à un public populaire, mi-chanté mi-parlé.

Ein Mädchen oder Weibchen wünscht Papageno sich, en Français Une femme, une petite femme, voilà le vœu de Papageno ! un autre passage de l'opéra, ici accompagné seulement au piano.

Cette œuvre raconte l'histoire du prince Tamino, chargé par la Reine de la Nuit et avec l'aide de l'oiseleur Papageno, de sauver sa fille Pamina, retenue prisonnière par Sarastro.

Dans le premier acte, la reine de la nuit confie au prince Tamino et à Papageno, l'homme-oiseau de délivrer Pamina, sa fille, qui a été enlevée par le diabolique Sarastro. Tamino recevra une flûte enchantée pour le protéger et Papageno un carillon magique.

Dans le deuxième acte, les deux héros comprendront que Sarastro est en fait le "gentil" qui n'avait enlevé Pamina que pour la soustraire de l'emprise néfaste de sa mère. Tamino devra faire plusieurs épreuves, dans lesquelles il fera preuve de sagesse, de courage ou de force. Le prince triomphera et épousera Pamina tandis que Papageno, quant à lui, échouera dès la première épreuve mais trouvera tout de même sa belle Papagena.

 

NOTE D'INTENTION

L’envie de départ est de faire découvrir aux Antillais l'art singulier et complet qu'est l’Opéra. Rendre accessible à une population qui connait peu, voire pas du tout, cette forme artistique qui rassemble le chant lyrique, le jeu scénique et la musique.

Pour cela il me semble que La Flûte Enchantée réunit ces trois éléments. L’opéra de Mozart narre le combat de la lumière contre la nuit.

Les illusions et les tromperies permettent l'instauration d'un ordre nouveau, hérite de l'ordre ancien et des Lumières.

Le chemin d’initiation des personnages et les aides surnaturelles dont ils disposent fournissent une belle occasion me semble t-il de faire le lien avec la culture du « monde à l’envers » qu’est le carnaval antillais.
En leurs temps les esclaves noirs se sont approprié cette fête en y introduisant des figures africaines.

Mon désir serait de glisser des références culturelles antillaises dans cette forme typiquement européenne qu’est l’opéra.

Annie Milon

 


 

 
 
Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus